penuerie de gaz

Les français sont plus que jamais menacés de pénurie de gaz, un élément pourtant indispensable à la vie quotidienne. Dans le contexte de la guerre en Ukraine, les relations entre la France et la Russie, principal fournisseur de gaz de l’Europe, sont plus que jamais tendues. Ces problèmes annoncent des crises économiques à venir, qui s’annoncent rudes. Pour faire face à la pénurie qui menace de surgir à tout moment, le gouvernement a décidé d’employer une stratégie pour empêcher que cela n’arrive. 

Mais les mesures suffiront-elles à contrer la crise ? Et quelles sont-elles ? 

Des stocks suffisants pour passer l’hiver 

A priori, les stocks dont dispose la France en matière de gaz devraient suffir pour passer l’hiver sans trop de problèmes. Une nouvelle plutôt rassurante, à l’approche de la saison froide, et où les français se posent la question de savoir s’ils pourront se réchauffer normalement.  Il est à noter, cependant, que si de potentiels pics de froid venaient à arriver, les stocks disponibles pourraient tout simplement ne pas suffire. 

Une stratégie sur plusieurs points 

La stratégie élaborée par le gouvernement concerne des mesures impliquant directement le consommateur, c’est-à-dire vous. Elles se résument principalement sur trois points.

Réduire les consommations inutiles 

La lutte contre le gaspillage apparaît comme la solution la plus évidente, et c’est ce sur quoi mise le gouvernement à court terme. C’est pourquoi une réduction de 10 % sur la consommation du gaz et de l’électricité est à prévoir dans le pays. Il suffit pour cela que les foyers français prennent les bonnes habitudes, en éteignant les lumières inutiles, ou encore en baissant le chauffage ne serait-ce que d’un degré. 

penuerie de gaz

Les coupures de deux heures 

Outre l’encouragement à réduire sa consommation, un programme prévoit la coupure de courant de temps en temps, sur une période de deux heures. Bien entendu, l’utilisation de cette méthode reste libre, et doit être signée d’un commun accord entre le consommateur et son opérateur. En échange, le consommateur allège sa facture. L’opérateur averti quelque temps avant de procéder à la coupure qui, soulignons-le, n’a pas d’impact sur le réfrigérateur et son contenu.

 

La baisse de la tension 

 

Conventionnellement à 230 Volts, une mesure concernant la baisse de la tension électrique au niveau des foyers de 10 Volts est discutée. Une différence qui pourrait paraître minime pour certains, mais qui aurait un impact significatif sur la réduction de la consommation de l’électricité. Tout cela sans que le consommateur ne se rende compte d’un quelconque changement. 

L’algérie, fournisseur le plus sollicité 

 

Pour se passer du gaz Russe, la France peut se tourner vers différents pays. Mais l’Algérie semble le plus adapté à la situation. En effet, la distance séparant les deux pays est petite, et ne traverse aucun autre pays. D’autres solutions comme l’importation depuis les Etats-Unis seraient trop coûteuses  au regard de la distance. Pour l’instant, les importations en provenance de l’Algérie ne représentent pas plus de 10 % des importations totales en gaz du pays. Un chiffre qui devrait augmenter dans les mois à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.