Gourmands de tomates

Les gourmands de tomates sont souvent perçus comme des parasites par certains jardiniers, mais leur potentiel mérite d’être exploré plus en détail. Repiquer ces pousses vigoureuses peut offrir plusieurs avantages, tant pour la croissance des plants principaux que pour obtenir de nouvelles plantes fertiles. Cet article explore pourquoi et comment repiquer les gourmands de tomates pour optimiser la santé de votre jardin.

Qu’est-ce qu’un gourmand de tomate ?

Gourmands de tomates

Les gourmands de tomates sont des pousses latérales qui apparaissent à l’aisselle des feuilles principales du plant de tomate. Ils ont tendance à croître rapidement et peuvent puiser beaucoup d’énergie de la plante mère si on ne les maîtrise pas correctement.

Caractéristiques des gourmands

Voici quelques caractéristiques distinctes qui vous permettront de reconnaître un gourmand :

  • Ils poussent entre la tige principale et une feuille, formant un angle de 45 degrés.
  • Ils possèdent leurs propres feuilles et, parfois, de petites fleurs.
  • Souvent plus fins au début, ils peuvent rapidement devenir aussi épais que la tige principale s’ils ne sont pas contrôlés.

Pourquoi repiquer les gourmands de tomates

Faire usage de gourmands offre divers avantages, mais il est essentiel de comprendre pourquoi cette pratique est bénéfique avant de passer à la méthode proprement dite.

Optimiser l’énergie de la plante mère

Lorsque les gourmands sont retirés, la plante de tomate peut canaliser son énergie vers le développement des fruits existants et la croissance de la tige principale. Cela mène généralement à des tomates plus grandes et plus savoureuses.

Propagation de nouvelles plantes

Les gourmands offrent une méthode rapide et efficace de propagation. En replantant ces pousses, on crée de nouveaux plants de tomates sans avoir besoin de semences supplémentaires. C’est une solution économique et écologique pour augmenter votre récolte.

A lire aussi :  La phacélie, une plante aux multiples atouts pour le jardin

Comment repiquer les gourmands de tomates

Passons maintenant aux étapes pratiques pour repiquer les gourmands de vos plants de tomates afin de maximiser leur utilité dans le jardin.

Identification et sélection des gourmands

La première étape consiste à identifier les gourmands sur vos plants de tomates existants. Cherchez les pousses situées à l’intersection des branches et de la tige principale. Il est conseillé de choisir les gourmands les plus robustes pour le repiquage afin de garantir une meilleure chance de succès.

Prélèvement des gourmands

Pour retirer un gourmand, utilisez vos doigts ou un outil de coupe propre, tel qu’un sécateur. Assurez-vous de couper à la base du gourmand pour minimiser le stress sur la plante mère.

L’idéal est de réaliser ce prélèvement tôt le matin quand la plante est encore fraîche et moins sujette au stress hydrique.

Préparation pour le repiquage

Une fois les gourmands prélevés, placez-les dans un verre d’eau pendant environ une semaine pour permettre aux racines de se développer. Changez l’eau tous les deux jours pour empêcher la prolifération de bactéries.

Après environ une semaine, les gourmands devraient avoir des racines suffisamment développées pour être repiqués dans le sol.

Planter les gourmands

Choisissez un emplacement bien éclairé dans votre jardin avec un sol riche en nutriments. Creusez un trou suffisamment grand pour accueillir les racines récemment formées du gourmand. Placez délicatement le gourmand dans le trou et recouvrez-le de terre.

Tassez légèrement la terre autour du plant pour stabiliser le jeune plant. Arrosez généreusement après la plantation pour favoriser l’enracinement.

A lire aussi :  Cultivez vos plants sans jardin ? C'est possible grâce au nouveau meuble potager

Soin post-repiquage

Assurez-vous d’arroser régulièrement les nouveaux plants, surtout durant les premières semaines après le repiquage. Veillez également à surveiller toute apparition de maladies ou de parasites qui pourraient compromettre la santé des jeunes plants.

Pensez à poser un tuteur près des jeunes plants pour soutenir leur croissance verticale. Les gourmands deviennent rapidement grands et ont besoin de soutien pour éviter de ployer sous leur poids.

Astuces supplémentaires pour réussir le repiquage des gourmands

Certaines astuces supplémentaires peuvent améliorer votre taux de réussite lors du repiquage des gourmands de tomates.

Utilisation d’hormones d’enracinement

Pour augmenter les chances de succès, trempez la base des gourmands dans une hormone d’enracinement avant de les placer dans le verre d’eau. Cette technique accélère le développement des racines et augmente la vigueur des nouvelles plantes.

Réduction de la compétition

Plantez les gourmands à une distance suffisante des autres plants pour réduire la concurrence pour les ressources telles que l’eau, la lumière et les nutriments. Cette stratégie favorise une croissance saine et robuste.

Surveillance des conditions météorologiques

Le repiquage réussi dépend aussi de la météo. Préférez repiquer les gourmands par temps nuageux ou tard dans la journée pour minimiser le stress dû à la chaleur et favoriser l’établissement des jeunes plants dans leur nouvel environnement.

Mise en place d’un paillage

Appliquer du paillis autour des jeunes plants aide à conserver l’humidité du sol et réduit la concurrence des mauvaises herbes. Le paillage maintient également une température du sol plus stable, ce qui est favorable au développement rapide des tomates.

Suivi régulier

Effectuez un suivi régulier de la santé des plantes pour détecter précocement tout signe de carence nutritive ou d’infection. L’ajout d’engrais organique peut être envisagé pour donner un coup de pouce supplémentaire aux plants nouvellement établis.

A lire aussi :  Les légumes produits sous des serres chauffées peuvent-ils être bio ?

Les erreurs courantes à éviter

Comme pour toute technique de jardinage, certaines erreurs peuvent compromettre le succès du repiquage des gourmands de tomates. Voici quelques-unes des erreurs les plus fréquentes et comment les éviter.

Repiquer des gourmands trop jeunes

Il est crucial de prélever des gourmands assez matures, ayant au moins trois à quatre feuilles. Des pousses trop jeunes n’auront pas suffisamment d’énergie pour former des racines robustes et risquent de dépérir rapidement après être repiquées.

Négliger l’arrosage initial

Un arrosage inadéquat après le repiquage peut causer un flétrissement rapide des jeunes plants. Pour éviter cela, arrosez les plants juste après les avoir mis en terre et continuez à arroser régulièrement jusqu’à ce qu’ils soient bien établis.

Planter trop profondément

Veillez à ne pas enterrer le point de jonction entre la tige et les racines. Plantez le gourmand de sorte que seules les racines soient souterraines et que la tige reste au-dessus du niveau du sol.

Ignorer la préparation du sol

Le sol doit être préparé soigneusement avant le repiquage. Un sol bien aéré, riche en matière organique et bien drainé offre des conditions idéales pour l’enracinement et la croissance des jeunes plants.

En respectant ces conseils et techniques, vous pouvez transformer vos gourmands de tomates en plantes indépendantes, augmentant ainsi la quantité et la qualité de votre production de tomates. Profitez de ces informations pour améliorer vos compétences en jardinage et tirer le meilleur parti de chaque pousse de tomate.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *