Les bois pour un paillage efficace

Le paillage est une technique consistant à recouvrir le sol de matières organiques telles que l’écorce, les copeaux bois, la paille ou encore les feuilles mortes pour améliorer la fertilité du sol, réduire la quantité d’eau nécessaire à l’arrosage et limiter le développement des mauvaises herbes. Dans cet article, nous allons nous intéresser aux différents types de bois utilisés pour réaliser un paillage de qualité, afin de vous aider dans votre choix.

Les avantages du paillage en bois

L’utilisation de paillis en bois présente plusieurs avantages par rapport à d’autres matériaux :

  • Rétention d’eau : Il permet de réduire la fréquence et la quantité d’eau nécessaire à l’arrosage puisque le paillis limite l’évaporation de l’eau contenue dans le sol.
  • Contrôle des mauvaises herbes : En créant une barrière physique, le paillis en bois limite le développement des mauvaises herbes qui pourraient concurrencer vos plantes pour l’accès à l’eau et aux éléments nutritifs.
  • Protection contre les variations de température : Le paillis en bois joue un rôle d’isolant thermique et protège ainsi les racines des plantes contre les gelées hivernales et les fortes chaleurs estivales.
  • Enrichissement du sol : La décomposition des copeaux de bois libère progressivement des éléments nutritifs qui sont assimilés par les micro-organismes et les racines des plantes. De plus, le bois broyé favorise le développement de la faune du sol, qui participe également à la redynamisation de l’écosystème et à l’amélioration de la structure du sol.

Les essences de bois à privilégier pour un paillage efficace

Certaines essences de bois sont mieux adaptées que d’autres pour être utilisées en tant que matériau de paillage. Voici quelques exemples :

A lire aussi :  Le maïs en détail : de la graine à la récolte

Le pin maritime

Le pin maritime est une essence de bois très couramment utilisée pour le paillage car sa décomposition est lente, ce qui permet au paillis de durer dans le temps. Les copeaux de pin maritime ont également la particularité d’être assez fins et légers, ce qui facilite leur mise en place sur le sol. Enfin, ils confèrent une couleur naturelle et chaleureuse à votre potager ou jardin d’ornement.

L’écorce de pin

Ecorces de pin

L’écorce de pin est aussi un matériau de choix pour le paillage car elle se décompose lentement et possède une bonne capacité de rétention d’eau. L’écorce de pin donne également un aspect esthétique très naturel à votre paillage. Elle doit être récoltée responsablement afin de garantir la durabilité environnementale du produit.

Le hêtre

Le hêtre est une essence de bois très intéressante pour le paillage car il ne se décompose pas trop rapidement. Les copeaux de bois de hêtre présentent également une couleur brun-rouge qui s’intègre aisément dans un aménagement paysager. De plus, cette essence de bois est peu coûteuse, ce qui constitue un atout supplémentaire.

Le cèdre

Le cèdre est un type de bois qui peut également être utilisé comme paillis. Cependant, en raison de sa teneur élevée en tanins, il convient principalement aux plantes aimant les sols acides. La décomposition lente du cèdre et son odeur agréable font également partie des avantages de cette essence de bois pour le paillage.

Les essences de bois à éviter pour le paillage

Certaines essences de bois sont moins adaptées pour la réalisation d’un paillage de qualité, voire peuvent présenter certaines nuisances notamment pour la vie du sol. Voici quelques exemples :

A lire aussi :  Infos et astuces pour augmenter sa récolte de kiwis

Le noyer

Le bois de noyer contient une substance appelée juglone, qui a la particularité d’être toxique pour plusieurs autres espèces végétales. Il est donc préférable d’éviter de l’utiliser comme matériau de paillage.

Les bois résineux

Les bois résineux, tels que l’épicéa ou le sapin, ont tendance à se décomposer rapidement et à acidifier le sol. Ils peuvent servir de paillis temporaire mais ne conviennent pas pour une installation durable.

Les bois traités chimiquement

Attention à éviter d’utiliser des copeaux de bois traités chimiquement (par exemple, les bois de palettes ou de contreplaqué). Les produits chimiques présents dans ces bois peuvent contaminer le sol et la chaîne alimentaire, ce qui peut nuire à la santé des plantes, des animaux du sol et des consommateurs.

Quelle épaisseur de paillage en bois choisir ?

Pour être efficace, un paillage en bois doit avoir une certaine épaisseur. En effet, si le paillis est trop fin, il retiendra moins bien l’eau et sera moins en mesure de contrôler les mauvaises herbes. À l’inverse, s’il est trop épais, il pourra empêcher la lumière de pénétrer, freiner la croissance des plantes et gêner l’activité des micro-organismes du sol.

En général, on considère qu’une épaisseur de 5 à 7 cm est suffisante pour garantir une bonne efficacité du paillage en bois sur l’ensemble des critères mentionnés précédemment.

Il est à noter qu’il existe également d’autres matériaux pour couvrir le sol et avoir un bon paillage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *