La spiruline est un super aliment naturel dont les vertus sont largement reconnues. C’est en effet une algue qui croit de manière naturelle au sein des lacs de nombre de pays tropicaux. Elle est également produite en France dans des fermes aquacoles. On distingue aujourd’hui de manière générale deux types de cultures en matière de production de spiruline : la culture à grande échelle et la culture raisonnée. De quoi s’agit-il ?

La culture raisonnée de la spiruline

La culture raisonnée est une approche de production de la spiruline qui repose sur la gestion des bassins en tant qu’écosystème vivant et écologiquement complexe. De ce fait, il faut intervenir de manière prudente et avec mesure en considérant les différents problèmes qui surgissent comme des déséquilibres capables d’être corrigés.

Ainsi, la spiruline est nourrie selon ses besoins réels, et non en se basant sur des estimations théoriques. Vous pouvez en savoir plus en vous renseignant auprès de l’expert en production de spiruline Spiruline-lagrenouillebleue.fr, une plateforme appartenant à une exploitation familiale aquacole productrice de spiruline. Il s’agit en effet d’un cadre exceptionnel où la spiruline est produite artisanalement.

Culture spiruline

La culture artisanale ou raisonnée de la spiruline implique l’utilisation de bassins hors sol afin de faire bénéficier à cette dernière d’un environnement sans contaminants externes. L’eau utilisée est en effet potable et dépourvue de métaux lourds ou pesticides.

De plus, divers équipements de précision sont utilisés pour analyser régulièrement le milieu de culture et garantir une alimentation riche, saine et dosée au besoin. Quant au séchage, il est effectué à une température ambiante et le produit final est soumis à des analyses au sein de laboratoires spécialisés afin d’en garantir la qualité.

Les avantages de la culture raisonnée versus la culture bio

La première différence de taille entre la culture raisonnée et la culture « bio » de la spiruline (telle qu’elle est pratiquée actuellement) est que cette dernière est produite industriellement à grande échelle à l’étranger.

Les spirulines biologiques proviennent pour la plupart de fermes aquacoles étrangères, où le mode de production est totalement automatisé. Le séchage, quant à lui, se fait de manière instantanée par un procédé d’atomisation. Cela a pour conséquence directe la concentration d’un goût très prononcé qui dénature le produit et qui repousse le consommateur.

Par ailleurs, la culture bio de la spiruline est soumise à de grands débats en France quant à la certification de l’ensemble de la filière. Ceci est principalement dû au procédé de fabrication trop énergivore de l’azote, une nourriture principale de la spiruline.

Dans le cadre de la culture raisonnée cependant, il est utilisé en quantité faible et mesurée. Ce procédé de la culture raisonnée qui se limite en général en matière d’apport d’aliments au strict minimum a pour avantage :

  • Une limitation des problèmes induits par l’excès de nutriment qui est aussi une source d’économie en matière d’utilisation de fertilisants ;
  • Une limitation des salissures ;
  • Une réduction drastique des taux de nitrates et donc une limitation des risques de contaminations par d‘autres algues étrangères avides de nitrates.

En somme, il ressort que la spiruline, grâce à ses nombreuses vertus reconnues, est devenue une filière de production à part entière très prometteuse. La culture raisonnée est l’un des procédés utilisés pour sa production. Il implique entre autres des conditions de cultures naturelles, saines, surveillées et écologiques afin de garantir la qualité et le goût de produit fini.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *