Farine de sarrasin

Issu du « blé noir », le sarrasin trouve son origine en Chine et Asie Centrale. Associé aux céréales, il fait pourtant partie de la famille des polygonacées comme l’oseille ou la rhubarbe. Cette petite graine est riche en nutriment et possède un faible index glycémique, elle convient parfaitement aux diabétiques et aux personnes intolérantes au gluten.

Comment utiliser la farine de sarrasin ?

On se sert de sa farine principalement pour la confection des galettes bretonnes, mais il est envisageable de la décliner autrement. Il faut savoir qu’elle est dépourvue de gluten, il n’est donc pas possible de fabriquer du pain en l’utilisant seule, la pâte ne lève pas. Cependant, on peut la compléter avec de la farine de blé ou une autre farine sans gluten : farine de riz ou de soja, par exemple. Il est intéressant de réaliser vos recettes favorites de gâteaux, de cakes ou encore de cookies avec celle-ci. Comptez 20 à 25 % de farine de sarrasin puis complétez avec une farine blanche ou un mélange sans gluten. Votre préparation gardera toute sa saveur, mais aura un indice glycémique bas. On la trouve également sous forme de pâtes, les nouilles soba à l’origine.

Les apports de la galette bretonne

La meilleure façon de déguster cette farine reste sans doute les crêpes bretonnes. Cette crêperie à Annecy en est un bel exemple. Qu’elles soient salées ou sucrées, les galettes offrent un repas complet que l’on peut revisiter à l’infini. On dit souvent que cette farine a un léger goût de noisette, ce qui ajoute une petite note à votre assiette. Évidemment, si l’on suit un régime pauvre en glucide, il vaut mieux privilégier une crêpe jambon fromage qu’une crêpe au sucre. Quoi qu’il en soit, la galette bretonne à la farine de sarrasin est un repas idéal : riche en protéines de qualité et en magnésium, elle contient des fibres solubles qui favorisent la satiété et diminue le cholestérol dans le sang.

Comment choisir sa farine de sarrasin ?

Il faut savoir que cette plante s’épanouit sur des sols pauvres, il n’est pas nécessaire d’avoir recours à des pesticides pour la faire pousser. On peut tout de même préférer une farine de sarrasin bio. Une mouture à la meule de pierre ajoute des propriétés bienfaitrice à la transformation du grain. En effet, l’amidon sera moins abîmé et contiendra un index glycémique plus bas, cette farine conserva mieux ses micronutriments. Principalement cultivé en Chine et en Russie, le sarrasin est aussi présent en France dans nos régions. Autant privilégier les filières courtes, pour le respect de l’environnement et pour l’économie locale.

Bon à savoir : la farine de sarrasin se conserve mieux au frais, voire au congélateur. Bien enfermée dans un sac ou dans une boîte hermétique, vous pouvez la consommer dans les deux mois après son ouverture. Au-delà, elle perdra en apport nutritionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *