Un sol riche en micro-organismes

Il serait difficile de tous les nommer tant ils existent par milliards. Les micro-organismes, ces microbes minuscules que l’on ne peut pas voir à l’oeil nu, ont des bienfaits multiples pour le sol, pour les plantations et aussi pour l’homme. Qu’ils soient sous forme de champignons, de microbes, de mycorhizes ou autre, ils offrent un entretien et une protection entièrement naturels du sol et des cultures ainsi que de véritables bienfaits dans l’alimentation de l’homme.

Les bienfaits des micro-organismes pour les plantes

Dans la mesure où les micro-organismes sont très nombreux et très variés, ils représentent encore une source d’interrogations quant à leurs multiples propriétés.

Par exemple, un certain type de mycorhize et un certain type de champignon peuvent avoir un rôle similaire dans la préservation et l’équilibre du sol. Ils peuvent aussi avoir un rôle complémentaire à l’un ou à l’autre ou même être néfastes s’ils sont associés dans le même environnement.

La question microbiologique qui demeure encore aujourd’hui est de parvenir à identifier chaque rôle pour chaque micro-organisme afin de préserver l’état et l’équilibre du sol selon les quantités et les variétés les plus justes et les plus adaptées.

Les bienfaits des micro-organismes pour le sol et les plantations s’expliquent grâce à différents facteurs qui agissent ensemble ou séparément. On peut par exemple citer le climat avec son taux d’humidité, sa température, son ensoleillement, sa quantité de dioxyde de carbone. Aussi, l’environnement édaphique qui concerne le sol et plus précisément sa teneur en eau, en oxygène et en différents composants vivants ou non qui peuvent être absorbés par les plantes.

En clair, ces micro-bactéries, lorsqu’elles agissent entre elles ou chacune de leur côté, ont des bienfaits insoupçonnables pour la croissance et la santé des plantes.

Champignons, microbes, mycorhizes: quelques exemples

La plupart du temps, nous assimilons les micro-organismes à des microbes ou à des champignons néfastes. Pourtant, il en existe tellement d’autres sortes qui sont bien loin d’êtres nuisibles comme les mycorhizes.

Une mycorhize joue un rôle extrêmement important pour les plantes. En effet, une mycorhize est bénéfique à la croissance d’une plante car elle représente une symbiose entre les racines de la plante et des champignons présents dans le sol.

Une mycorhize est donc essentielle à la nutrition et à l’équilibre vital d’une plante afin de l’aider à combattre tous les éléments environnementaux qui peuvent lui nuire.

C’est notamment grâce à la mycorhize qu’une plante affrontera mieux une situation de sécheresse ou de toute autre forme de stress environnemental.

Ainsi, elle pourra s’épanouir dans son environnement naturel et continuer sa croissance dans un sol sain et équilibré, grâce à la mycorhize.

Les mico-organismes bénéfiques dans l’alimentation de l’homme

Habituellement, l’homme associe les microbes à de mauvaises bactéries comme nous le disions précédemment. On dit alors qu’elles sont pathogènes c’est-à-dire qu’elles provoquent des maladies. Pourtant, certains micro-organismes, incluant donc des bactéries, sont bénéfiques dans l’alimentation de l’homme.

Prenons l’exemple des jus lacto-fermentés. La lacto-fermentation est un processus qui permet de conserver des légumes sans ajouter de quelconque corps étranger aux légumes. Ce peut être en les congelant ou en les cuisant, par exemple.

Le principe de la lacto-fermentation est relativement simple. Un légume contient des bactéries lactiques qui vont se développer sans apport d’oxygène. De ce développement, l’acide lactique produit va constituer un véritable bouclier contre la multiplication de mauvaises bactéries. Ainsi, grâce à la lacto-fermentation, le jus de légumes pourra être conservé plus longtemps en maintenant toutes ses propriétés bénéfiques dans le cadre de l’alimentation de l’homme.

Les micro-organismes disponibles en vente

Nous venons de voir comment et pourquoi les micro-organismes sont bénéfiques pour les plantes et pour l’homme. Pourtant, si ces micro-organismes existent depuis bien longtemps et naturellement dans les sols, l’homme s’est mis à les vendre.

En vantant leurs avantages multiples notamment à destination du milieu agricole, l’objectif est donc de séduire les agriculteurs et d’en faire des acheteurs.

Sous la forme de champignons, de bactéries ou encore de levures, leur vente est mise en avant en soulignant leur bienfaits pour une culture saine et durable. D’autre part, ils sont aussi proposés à la vente afin de réduire voire remplacer l’usage d’engrais ou de pesticides nuisibles aux cultures et à l’homme.

Un agriculteur victime d’un appauvrissement de son sol, ou de toute autre forme de stress environnemental nuisible à ses cultures, trouvera donc un intérêt à acheter des micro-bactéries en fonction des besoins de son sol.

Si la nature ne parvient pas à satisfaire les besoins agricoles, alors l’intervention de l’homme, en vendant de bonnes bactéries, permettra aux agriculteurs de trouver des solutions efficaces et naturelles. Ainsi, il sera d’autant plus facile de ne plus recourir aux engrais et pesticides qui bouleversent l’équilibre naturel du sol et empoissonnent à la fois les cultures et les êtres vivants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *